Facebook a tué le web


Discrètement, Facebook a tué le www et il vous pousse sa propagande dans la gorge !

 

Je possède une connexion internet depuis 1993 ou 1994, je ne me souviens plus quand exactement. Ce dont je me souviens, c’est le son agaçant du modem qui établissait la connexion. Dans ces années, nous devions « aller sur internet », car ce dernier ne faisait pas encore parti intégral de nos vies. Internet était une sorte de monde parallèle.

De nos jours, internet est intégré à nos appareils et fait maintenant partie de nos vies. Impossible maintenant d’imaginer nos vies sans internet. Les multiples réseaux sociaux sont grandement responsables de cette dépendance. Tout le monde échange avec tout le monde sur tous les sujets inimaginables. Les réseaux sociaux sont devenus les perrons des églises de nos grands-parents.

Parmi tous les réseaux sociaux, Facebook est de loin le plus populaire. Le réseau Facebook compte plus de 2 milliards de membres, ce qui équivaut à environ 25 % de la population mondiale. Ça fait beaucoup de monde sur le perron de l’église ! Pour les personnes qui ignorent ce que l’expression « perron d’église » signifie, sachez que c’est l’endroit où les gens échangeaient sur tout plein de sujets avant et après les messes.

Au début, Facebook était agréable à utiliser. Son utilisation était simple et son objectif était clair, retrouver et se reconnecter avec des personnes que nous connaissions. Les amis, la parenté, les collègues d’affaires et les anciens camarades d’école pouvaient tous se retrouver grâce à Facebook. C’était ce que j’appellerais, le bon vieux temps.

Avec le temps et surtout avec le désir de devenir LE réseau social, Facebook a multiplié ses services. Des pages, des groupes, des publicités, de la vente de produits, du streaming live, des services de rencontres, service de messagerie, etc. La liste de services offerts par Facebook est de plus en plus longue. Malheureusement, plus que Facebook offre des services, plus que le produit original se dilue et devient inutilisable. Facebook est devenu une grosse poubelle de publicités, de promotions et de cochonneries qui a complètement défait ce que j’aimais de Facebook.

Facebook a tué le web Articles

Dès l’ouverture de la page de Facebook, trop d’informations me frappent l’œil, mon cerveau ne voit plus rien. Je vois plein de messages de personnes que je ne connais pas vraiment. Plein de messages pour me rappeler qu’il y a 3 ans, j’avais publié telles photos, des messages pour m’avertir que c’est l’anniversaire d’un tel ou d’une telle. Si jamais vous avez déjà acheté de la publicité sur Facebook, ce dernier vous le rappelle souvent en vous proposant la promotion de certains messages.

En bon québécois, ça « pop » de partout !!!! Il faut descendre de deux trois pages avant que l’écran commence à se vider de toutes ces cochonneries. Même encore, Facebook nous en redonne sans qu’on lui en demande.

Un autre reproche que je fais à Facebook est son emprise sur le web. Facebook a réussi à faire croire à 2 milliards de personnes qu’il est internet, qu’après Facebook il n’y a plus rien, qu’internet se termine ou Facebook arrête. C’est comme si je vous disais que la terre est platte et qu’après il n’y a plus rien, le néant complet.

Facebook a réussi à englober une grande partie de l’internet. Les pages web des entreprises sont devenues des pages ou des groupes Facebook. Pour vous remercier, Facebook vous offre de promouvoir votre page ou votre groupe pour quelques dollars. Évitez le piège, pour promouvoir une page de façon efficace, il faut débourser des milliers de dollars tellement la concurrence est féroce.

Depuis quelques années, les compagnies ont remplacé le « Rejoignez-nous en tapant le triple W » par « Suivez-nous sur Facebook ». C’est à partir de ce moment que la tendance de convertir des milliers de sites www en pages ou en groupes Facebook a commencé. C’est aussi exactement à ce moment que le web a commencé à mourir lentement.

Facebook a tué le web Articles   Facebook a grandement aidé à la disparition des forums de discussions et de sites web. Pourtant les forums sont des encyclopédies d’informations sur des milliers de sujets. De plus, les forums sont indexés par les moteurs de recherche tandis que Facebook ne l’est pas. Trouver une information utile sur Facebook relève du défi. Pour trouver quelque chose, il faut retourner dans une page ou dans un groupe et reposer la même question. C’est comme le jour de la marmotte !

Je compare souvent Facebook à un journal qu’on laisse trainer sur la table du restaurant. Beaucoup de gens ouvrent le journal et lisent les gros titres pour ensuite le refermer et le passer à une autre personne. C’est de l’information futile consommée rapidement et mise à la poubelle en quelques minutes.

Malheureusement, pour faire connaitre leur page ou leurs services, les compagnies n’ont pas le choix de passer par Facebook. La demande en publicité est très forte et les prix de publicité et de promotion ne font qu’augmenter. Pour une petite compagnie ou pour un blogue comme le mien, le coût du « J’aime » est d’environ 2$. Je n’ai pas besoin de vous dire qu’il est maintenant très difficile de démarrer sa page Facebook.

Facebook a tué le web Articles

C’était ma vision et mon opinion sur Facebook. Je suis curieux de connaitre la vôtre. Laissez-moi un commentaire !

 

 

 


Facebook a tué le web Articles

Je suis rédacteur et podcasteur spécialisé sur les produits Apple et sur la technologie. Je suis également développeur d’applications et de jeux pour iOS. J’aimerais être lu par des milliers de personnes et de vivre de mes passions !

Merci de partager cet article...Facebook a tué le web Articles
Facebook
Facebook a tué le web Articles
Twitter
Facebook a tué le web Articles
Pinterest
Facebook a tué le web Articles
Linkedin
Facebook a tué le web Articles
email
Sylvain Lafrance

Sylvain Lafrance

Je suis rédacteur et podcasteur spécialisé sur les produits Apple et sur la technologie. Je suis également développeur d’applications et de jeux pour iOS. J’aimerais être lu par des milliers de personnes et de vivre de mes passions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*