Riyad arrête plus de 120 personnes pour de faux laissez-passer verts Covid

Riyad arrête plus de 120 personnes pour de faux pass verts Covid. Le document prouvant la vaccination, un test négatif ou la guérison du Covid-19 est un prérequis pour participer au pèlerinage du Hajjr, et pour pénétrer dans les lieux publics et privés. Les personnes arrêtées comprennent des fonctionnaires du ministère saoudien de la Santé. À ce jour, 21 millions de doses du vaccin ont été administrées.

Les autorités saoudiennes ont arrêté plus de 120 personnes, soupçonnées de “fournir ou se procurer” de faux vaccins Green Pass ou des tests Covid-19 négatifs, afin d’accéder à des bâtiments publics ou de participer au Hajj, le grand pèlerinage prévu dans les prochains jours. . Selon l’agence de presse nationale Spa, les personnes arrêtées comprennent neuf fonctionnaires du ministère de la Santé, qui ont déjà déclaré leur culpabilité.

En raison des restrictions imposées par la pandémie du nouveau coronavirus, 60 000 croyants musulmans résidant dans le royaume wahhabite sont admis à l’événement cette année. En plus de cela, un certificat de vaccination – complet avec les deux doses – ou un écouvillonnage négatif effectué dans les deux jours précédant la participation, ainsi qu’une preuve de récupération, sont requis.

Le soupçon est que les suspects ont utilisé les médias sociaux pour annoncer leurs services et produire des certificats frauduleux. Ceux-ci incluent le changement du statut d’infection, le statut de vaccination et l’administration d’une ou deux doses du vaccin. Au moins 21 personnes – neuf Saoudiens et 12 titulaires de permis de séjour – sont accusées d’avoir servi d’intermédiaires dans la fraude.

Ceux qui ont utilisé les services illicites comprennent 76 citoyens saoudiens et 16 résidents. Plus tôt ce mois-ci, les autorités ont confirmé l’ouverture d’une enquête impliquant deux fonctionnaires du ministère de la Santé, qui ont été arrêtés dans le cadre d’activités frauduleuses visant à altérer illégalement des données sur le coronavirus.

Jusqu’à présent, 21 millions de doses de vaccin ont été administrées en Arabie saoudite, un pays d’environ 34 millions d’habitants. Le nombre total d’infections a dépassé les 504 000 (plus de 1 200 au cours des dernières 24 heures), avec un total de 8 020 décès (14 dans le dernier bulletin). En mai, les autorités ont introduit la vaccination anti-Covid comme condition préalable obligatoire pour accéder à de nombreux lieux publics et privés, y compris les transports. De plus, seuls les salariés (publics et privés) ayant reçu le vaccin seront autorisés à reprendre le travail.

Le Hajj est considéré comme l’un des cinq piliers de l’Islam et tout bon musulman devrait le faire au moins une fois dans sa vie. L’Arabie saoudite a souvent exploité politiquement l’autorisation d’atteindre la Mecque ; pendant des années, il a été interdit aux Syriens de se rendre dans la ville sainte musulmane.

La crise entre Riyad (sunnite) et Téhéran (chiite), toujours en cours entre les deux grandes puissances régionales, a en effet bloqué en 2016 les déplacements des citoyens iraniens vers le royaume. Dans le passé, les dirigeants de Riyad ont été ciblés par certains imams qui ont affirmé que le gouvernement saoudien avait utilisé l’argent du tourisme religieux pour financer le terrorisme islamique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *